Annie Ernaux

Wikipedia, Entziklopedia askea
Annie Ernaux
Annie Ernaux al Salone del Libro.jpg
Bizitza
Jaiotzako izen-deiturakAnnie Thérèse Blanche Duchesne
JaiotzaLillebonne1940ko irailaren 1a (82 urte)
Herrialdea Frantzia
Lehen hizkuntzafrantsesa
Hezkuntza
HeziketaRouen-Normandiako Unibertsitatea
Bordeleko Unibertsitatea
Hizkuntzakfrantsesa
Jarduerak
Jarduerakidazlea eta irakaslea
Lan nabarmenak
Jasotako sariak
InfluentziakGoragalea, Things: A Story of the Sixties (en) Itzuli, Élise ou la vraie vie (en) Itzuli, Virginia Woolf, Simone de Beauvoir eta Pierre Bourdieu

annie-ernaux.org…
IMDB: nm1919741 Musicbrainz: 8af726e0-4823-49b5-90d1-c05370e27b16 Discogs: 3344916 Edit the value on Wikidata

Annie Ernaux (Lillebonne, Itsas Sena, 1940ko irailaren 1a), izen osoa Annie Thérèse Blanche Duchesne, idazle frantsesa da. Haren obra autobiografikoa da, eta eduki soziologiko handikoa.[1] Arrakasta komertziala izateaz gain, zenbait sari irabazi ditu, hala nola, Renaudot saria, (1984) Hizkuntza frantsesaren saria (2008), eta 2022ko Literaturako Nobel saria.[2]

Annie Ernauxen obra autobiografikoa da, oso-osorik. Idazteko beharra, bere bizipenik barnekoenak kanporatzeko premia izan zen egilearen arrakastaren arrazoi nagusietako bat, aditu askoren esanetan. Sentimenduez mintzatu baita beti, gordin-gordin, gainera. Beraz, liburu guztiak idazleak bizitako gertaera batean daude oinarrituta.[1]

Bizitza[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Annie Duchesne 1940ko irailaren 1ean jaio zen Lillebonnen, baina Yvetoten eman zuen haurtzaroa; izan ere, haren gurasoek, Blanche Dumenilek eta Alphonse Duchesnek, ostatu-janari denda bat zeukaten Normandiako herri horretan.[3] Ikastetxe katoliko pribatu batean ikasi ondoren, 1960an Londresera joan zen au pair gisa. Frantziara itzulirik, Rouengo eta Bordeleko unibertsitateetan ikasi zuen.

Bere tesi proiektua, Pierre de Marivauxi buruzkoa, alde batera utzirik, 1970eko hamarkadaren hasieran lanean hasi zen. Bigarren hezkuntzako irakasle ibili zen Bonnevillen (Savoia Garaia), Annecy-le-Vieuxen eta Pontoisen. 1977an, CNED urrutiko hezkuntzako zentroko irakasle bilakatu zen.[3]

1974an argitaratu zuen lehenbiziko liburua, Les Armoires vides 1964an izandako abortu klandestinoa ardatz duena. 1983an, bere aitaren bizitza erretratatu zuen Lekua ("La Place") liburuan; lan horrek nazioarteko irakurleen eta kritikaren arreta piztu zuen. Bere ama ardatz duen Emakume bat ("Une femme", 1987), eta bere aitaren erretratuarekin jarraitzen duen La honte heldu ziren gero.[2]

2000. urtean eman zuen argitara Gertakizuna ("L'ëvénement"), berriz ere gazte zela izandako abortuaren norakoak kontatzen dituena. 2008ko Les Années liburua da haren proiekturik anbiziotsuena, autobiografia kolektibo bat egiteko saiakera den neurrian.[2]

Sariak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Lanak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Autobiografiak, autofikizioak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Annie Ernaux idazlearen zenbait liburu frantsesetik euskarara itzuliak
  • (Frantsesez) Passion simple, Gallimard, 1991.
  • (Frantsesez) Journal du dehors, Gallimard, 1993.
  • (Frantsesez) « Je ne suis pas sortie de ma nuit », Gallimard, 1997.
  • (Frantsesez) La Honte, Gallimard, 1997.
  • (Frantsesez) L'Événement, Gallimard, 2000.

Antologia[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Elkarrizketak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

  • (Frantsesez) L'Écriture comme un couteau, avec Frédéric-Yves Jeannet, Stock, 2003
  • (Frantsesez) Dit de femmes. Entretiens d’écrivaines françaises, entretiens avec Michele Magill et Katherine S. Stephenson, Summa Publication, 2003.
  • (Frantsesez) « La littérature est une arme de combat », avec Isabelle Charpentier, Rencontres avec Pierre Bourdieu, sous la direction de Gérard Mauger, éditions du Croquant, 2005
  • (Frantsesez) « Entretien avec Annie Ernaux, Maison des écrivains, 9 mars 2002 », in Écritures Blanches[4], sous la direction de Dominique Rabaté et Dominique Viart, Presses Universitaires de Saint-Étienne, 2009 ISBN 978-2-86272-495-9
  • (Frantsesez) Écrire, écrire, pourquoi ?, entretiens avec Raphaëlle Rérolle, éditions de la Bibliothèque publique d'information, coll. « Paroles en réseau », 2011.
  • (Frantsesez) Le Vrai Lieu, entretiens avec Michelle Porte, Gallimard, 2014 ISBN 9782070145966
  • (Frantsesez) « Mémoire et réalité », entretien avec Gilbert Moreau, Les Moments Littéraires, n° 6, 2ème semestre 2001

Testuak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Aldizkarietan argiraratutako zenbait artikulu (ez guztiak):

  • (Frantsesez) « Visite », Le Figaro, 1984
  • (Frantsesez) « L'écrivain en terrain miné », Le Monde, 1985
  • (Frantsesez) « Retours », L'Autre Journal, 1985
  • (Frantsesez) « Histoires », Autrement, n° 69, 1985
  • (Frantsesez) « Cesare Pavese », Roman, 1986
  • (Frantsesez) « Quelque chose entre l'histoire, la sociologie, la littérature », La Quinzaine littéraire, n° 532, 1989
  • (Frantsesez) « Littérature et politique », Nouvelles nouvelles, n° 15, 1989
  • (Frantsesez) « Images, questions d'URSS », Europe, 1989
  • (Frantsesez) « Vers un « Je » transpersonnel », RITM, n° 6, 1994
  • (Frantsesez) « Tout livre est un acte », Europe, n° 784-785, 1994
  • (Frantsesez) « L’Enfance et la déchirure », Europe, n° 798, 1995
  • (Frantsesez) « Fragment autour de Philippe V. », L'Infini,
  • (Frantsesez) « De l’autre côté du siècle », Nouvelle revue française,
  • (Frantsesez) « Bourdieu : le chagrin », Le Monde, 2002.
  • (Frantsesez) « Mise à distance », Revue des deux Mondes, 2003
  • (Frantsesez) « Le Fête », Le Monde, 2006
  • (Frantsesez) « Fils de la honte », à propos de Didier Eribon et de son ouvrage Retour à Reims, Le Nouvel Observateur, 2009[5]
  • (Frantsesez) « Le pamphlet fasciste de Richard Millet déshonore la littérature », Le Monde,

Talde-lanak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

  • (Frantsesez) « Leipzig, passage », Instants, collectif, recueil de l'Institut français de Leipzig, 1991
  • (Frantsesez) Postface à Vincent de Gaulejac, La Névrose de classe. Trajectoire sociale et conflits d'identité, collectif, édition Hommes et groupes, 1992, réédition poche : Petite Bibliothèque Payot, 2016.
  • (Frantsesez) Acteurs du siècle, collectif, éditions Cercle d'Art, 2000
  • (Frantsesez) « L'Homme de la poste, à C. », Nouvelles à coucher dehors, collectif, Julliard, 2003
  • (Frantsesez) Préface à Annie Ernaux : une œuvre de l'entre-deux, collectif, Artois Presses Université, 2004
  • (Frantsesez) « Toutes les images disparaîtront », Nomadismes des romancières contemporaines de langue française, collectif, Presses Sorbonne Nouvelle, 2008
  • (Frantsesez) Bernard Desportes autrement, Artois Presses Université, 2008
  • (Frantsesez) Écrire mai 68, collectif, éd. Argol, 2008
  • (Frantsesez) « La Distinction, œuvre totale et révolutionnaire », Pierre Bourdieu. L'insoumission en héritage, collectif, sous la direction d'Édouard Louis, PUF, 2013, 192 p. ISBN 978-2-13-061935-2
  • (Frantsesez) Qu'est-ce que la gauche ?, collectif, Fayard, 2017.

Audio-liburuak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Egokitzapenak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Zinema[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Antzerkia[aldatu | aldatu iturburu kodea]

  • (Frantsesez) La Femme gelée, mise en scène de Jeanne Champagne, Théâtre du Chaudron, 2002
  • (Frantsesez) Se perdre, mise en lecture dirigée par Panchika Velez, Arguia Théâtre, Dax, 2002
  • (Frantsesez) Passion simple, mise en lecture dirigée par Panchika Velez, Arguia Théâtre, Dax, 2002
  • (Frantsesez) Passion simple, mise en scène de Zabo, Agen, 2007
  • (Frantsesez) L'Événement, mise en scène de Jean-Michel Rivinoff, Théâtre Girasole, Festival d'Avignon, 2011[7].
  • (Frantsesez) L'Immigrée de l'intérieur, mise en scène de Jean-Michel Rivinoff, Centre Dramatique National d'Orléans, 2011 ; reprises autres villes, jusqu'en 2013 au Mans.Txantiloi:Commentaire biblio
  • (Frantsesez) La Vie extérieure, adaptation et mise en scène de Hugues Demorge, Théâtre 95 de Cergy, 2014.
  • (Frantsesez) Le Quat'sous, adaptation de Laurence Cordier et David D'Aquaro, mise en scène de Laurence Cordier, Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, 2016.

Euskaraz[aldatu | aldatu iturburu kodea]

  • Begira zenbat argi, maitea (Igela, 2015).
  • Emakume bat (Txalaparta, 2011).
  • Gertakizuna (Igela, 2003)
  • Lekua (Igela, 2003)
  • Pasio hutsa (Igela, 2002).

Bibliografia[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Entseguak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

  • (Frantsesez) Denis Fernandez-Recatala, Annie Ernaux, éditions du Rocher, 1994
  • (Frantsesez) Claire-Lise Tondeur, Annie Ernaux ou l'exil intérieur, Rodopi, 1996
  • (Ingelesez) Siobhán McIlvanney, Annie Ernaux : The Return to Origins, Liverpool University Press, 2001
  • (Alemanez) Heike Ina Kuhl, « Du mauvais goût » : Annie Emaux's Bildungsaufstieg als literatur-und gesellschaftskritische Selbstzerstörung, Max Niemeyer, coll. « Mimesis », 2001, 301 p.
  • (Frantsesez) Fabrice Thumerel (dir.), Annie Ernaux : une œuvre de l’entre-deux, Paris, Artois Presses Université, 2004
  • (Frantsesez) Lyn Thomas, Annie Ernaux à la première personne, Stock, 2005
  • (Frantsesez) Amaury Nauroy (sous la direction), Annie Ernaux/ Albert Memmi, revue Tra-jectoires, 2006
  • (Ingelesez) Loraine Day, Writing shame and desire : the work of Annie Ernaux, Peter Lang, 2007
  • (Frantsesez) Francine Dugast-Porte, Annie Ernaux : étude de l'œuvre, Bordas, 2008
  • (Frantsesez) Adrien Scharff, Le Temps et le moi dans l'œuvre d'Annie Ernaux, Le Manuscrit, 2008
  • (Frantsesez) Élise Hugueny-Léger, Annie Ernaux, une poétique de la transgression, Peter Lang, 2009
  • (Frantsesez) Michèle Bacholle-Boskovic, Annie Ernaux. De la perte au corps glorieux, Presses universitaires de Rennes, 2011
  • (Frantsesez) Danielle Bajomée et Juliette Dor (dir.), Annie Ernaux. Se perdre dans l'écriture de soi, Klincksieck, 2011
  • (Frantsesez) Thomas Hunkeler et Marc-Henry Soulet (dir.), Annie Ernaux. Se mettre en gage pour dire le monde, MétisPresses, Collection « Voltiges », 2012[8], 220 pp. ISBN 978-2940406654
  • (Frantsesez) Pierre-Louis Fort et Violaine Houdart-Merot (eds), Annie Ernaux.un engagement d'écriture, Presses de la Sorbonne Nouvelle, collection « fiction/non fiction 21 », 2015. ISBN 978-2-87854-676-7.

Azterlanak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Azterlan-artikuluak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Dokumentalak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Idazlearekiko solasdiak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

(Frantsesez) - Publication, à la suite de ce colloque, de l'ouvrage collectif Annie Ernaux : une œuvre de l'entre-deux, études réunies par Fabrice Thumerel, Arras, Artois Presse Université, 2004
  • (Frantsesez) Colloque : « Approches critiques et interdisciplinaires » sur l'œuvre d'Annie Ernaux[10], en présence de l'auteure, organisé par le Département d’Études Françaises de l'université York de Toronto (Canada), du 22 au 24 mai 2008[11].
  • (Frantsesez) Colloque : « Annie Ernaux, se perdre dans l’écriture de soi », organisé par l’université de Liège (Belgique), le 11 décembre 2008[12]
(Frantsesez) - Publication, à la suite de ce colloque, de l'ouvrage collectif Annie Ernaux, se perdre dans l’écriture de soi, sous la direction de Danielle Bajomée et Juliette Dor, Klincksieck, 2011.
  • (Frantsesez) Colloque : « Annie Ernaux. Se mettre en gage pour dire le monde », en présence de l'auteure, organisé par l’université de Fribourg (Suisse), du 21 au 22 mai 2010[13].
(Frantsesez) - Publication, à la suite de ce colloque, de l'ouvrage collectif Annie Ernaux. Se mettre en gage pour dire le monde, sous la direction de Thomas Hunkeler et Marc-Henry Soulet, MétisPresses, Collection Voltiges, 2012[8].

Erreferentziak[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Ikus, gainera[aldatu | aldatu iturburu kodea]

Kanpo estekak[aldatu | aldatu iturburu kodea]